L'alimentation

Adoptez dès le départ une bonne attitude pour ses repas

Votre chiot doit manger seul à heures régulières au même endroit. Si possible dans une autre pièce que celle où vous mangez. Il ne faut pas rester auprès de lui et le regarder manger.

Il est préférable qu'il mange après vous ou alors plus d'une heure avant votre repas.

Evitez de laisser sa nourriture en libre-service, il risquerait de devenir difficile ou obèse si vous ne maîtrisez pas les volumes des rations.

Vous ne devez rien lui donner à manger lorsque vous êtes à table. Cette attitude accentue chez le chiot un comportement de quémandage.

Ne pas lui donner de la nourriture pour stopper un comportement gênant. Si votre chiot aboie pendant que vous êtes au téléphone, lui donner à manger pour le stopper, favorisera au contraire son envie d'aboyer. Il associera aboiements et nourriture et recommencera à aboyer.

Le récompenser avec de la nourriture ? Pas forcément ! La récompense, pour être efficace, doit respecter plusieurs principes : elle doit être signicative pour le chiot et pratiquée de façon non systématique pour ne pas le démotiver. Le chiot appréciera que le maître le félicite par des caresses abondantes en lui parlant chaleureusement.

Une nutrition adaptée pour un bon depart

Zoom sur son système digestif

Pendant sa croissance, la capacité du chiot à digérer l'aliment est plus faible qu'à l'âge adulte car son système digestif est encore en construction. Lui proposer un aliment non adapté à son âge, en trop grande quantité ou pas assez digestible peut se traduire par des selles humides, malodorantes ou des diarrhées. Pour garantir au chiot la meilleure assimilation possible, un aliment hautement digestible est recommandé.

Il existe des différences fondamentales liées à la taille, au poids et à la race du chien. Pour se développer harmonieusement, le chiot a besoin d'une alimentation qui prenne en compte ses véritables besoins nutritionnels.

La croissance constitue la période la plus importante de la vie du chien : 12 à 24 mois, selon la taille, c'est le temps qu'il faut au chiot pour devenir adulte. Durant cette période, il va connaître de grands changements morphologiques, digestifs et immunitaires.

  • Pour se développer harmonieusement, le chiot a besoin d'une alimentation qui prenne en compte ses véritables besoins nutrionnels :
  • Pour la minéralisation de son squelette, le chiot aura besoin de 2 fois plus d'énergie, de calcium et de phosphore qu'un adulte.
  • Parce qu'entre la 4ème et la 12ème semaine, le chiot va progressivement perdre l'immunité transmise par sa mère, il a besoin d'une alimentation qui l'aide à construire des défenses naturelles fortes.
  • Parce que le système digestif du chiot encore immature peut être à l'origine de troubles digestifs et de selles humides, son alimentation doit le protéger et lui assurer une sécurité digestive optimale.

Surveillez régulièrement son poids

Pour mener à bien sa croissance, il est recommandé de ne pas encourager une prise de poids trop rapide de votre chiot. Une surcharge de squelette, alors en plein développement, peut avoir des conséquences néfastes sur la santé future du chien et notamment sur ses articulations. Pesez-vous en le tenant dans vos bras, puis pesez-vous seul et calculez la différence. A l'âge de 5 mois, votre chiot ne doit pas dépasser 50% de son poids adulte estimé.

Pour savoir combien pèsera votre chiot à l'âge adulte, adressez-vous à l'éleveur. Les idées reçues sont nombreuses alors méfiance sur les conseils de personnes qui s'improvisent spécialistes de la race et de la nutrition. 

Contrôlez les rations

Respectez les dosages préconisés sur les sacs. Les restes de table qui ne sont pas adaptés aux besoins nutritionnels du chiot, sont à éviter, et surtout certaines friandises comme le fromage ou le chocolat (à proscrire totalement car à dose élevée, il peut s'avérer être un poison pour le chien). Vous limiterez ainsi les risques d'obésité qui pourraient l'affecter plus tard.

Veillez à ce qu'il ait toujours de l'eau

Quelle que soit son alimentation, une gamelle d'eau doit rester en permanence à la disposition de votre chiot. Veillez à la changer régulièrement, les chiots ont tendance à jouer avec l'eau.

Donner-lui de bonnes habitudes

Habituez-le très tôt à accepter qu'on lui retire sa gamelle, ou que l'on touche à ses repas, sans qu'il grogne afin de lui montrer votre dominance.

La sieste digestive

Après ses repas, le chiot doit si possible, éviter de trop s'agiter durant 1 à 2 heures. Après avoir été nourris, la plupart des chiots se reposent spontanément. Si votre chiot vous sollicite pour jouer, ne répondez pas à ses invitations.